Live Chat

Fiat Chrysler redoute le piratage informatique de ses voitures

wv86sty6
image_pdfimage_print

Les clés codées, les systèmes de démarrage à puce réputés inviolables, la voiture automatisée et vendue comme hyper-sécuritaire, tout cela serait-il une vaste illusion ? C'est ce que beaucoup de malfrats ingénieux pensent en cassant les sécurités qui entourent les véhicules, pourtant de plus en plus sophistiqués au fil des générations. Le fameux neimann est depuis longtemps supplanté par les antivols électroniques même si le blocage mécanique de la direction par une clé plus ou moins sophistiquée demeure à bord des véhicules les plus récents.

Mais l'initiative du groupe automobile Fiat Chrysler (FCA) qui consiste à offrir une mise à jour pour éviter que certains de ses modèles de voiture ne soient piratés par le biais de leurs systèmes informatiques embarqués pose question. Dans un blog publié sur son site, FCA US réagit à un article publié la veille dans le magazine Wired par deux chercheurs informatiques, Charlie Miller et Chris Valasek. Ceux-ci affirment avoir pris le contrôle d'un modèle Jeep Cherokee en imposant au conducteur, un journaliste du magazine, des manoeuvres qu'il ne maîtrisait pas.

Tout en ne niant pas la réalité des faits, FCA souligne que "Miller et Valasek ont travaillé pendant un an pour intentionnellement pirater la voiture appartenant à Miller dans le cadre de leur projet de recherche sur la cybersécurité dans le domaine automobile et ont approché FCA concernant certains aspects de leurs travaux".

"À la connaissance de FCA, il n'y a pas eu un seul cas d'incident réel de piratage illégal et non autorisé d'un véhicule de la marque", souligne le constructeur.

Le journaliste de Wired avait notamment vu la radio du véhicule commencer à fonctionner toute seule, puis les essuie-glaces se déclencher ainsi que le lave-vitre. Spectaculaire, mais anodin. En revanche, beaucoup plus inconfortable et alarmant ont été le ralentissement du moteur, pouvant aller jusqu'à la coupure totale des cylindres ou l'évanouissement des freins malgré une sollicitation impérieuse de la pédale.

FCA se veut rassurant et minimise ces travaux, il est vrai bien particuliers. Mais ce qui est complexe aujourd'hui pourra l'être beaucoup moins demain surtout si des individus mal intentionnés s'emparent de ces nouvelles technologies de contrôle à distance. Ainsi, FCA indique qu'il a créé une mise à jour pour le logiciel concerné équipant certains de ses modèles 2013, 2014 et 2015 et que celle-ci est disponible pour téléchargement à partir d'une clé USB. Les propriétaires des véhicules concernés pourront également se rendre chez leur concessionnaire pour procéder à l'installation.

Si le propriétaire décide de procéder à l'installation lui-même, celle-ci prendra 45 minutes et le véhicule devra être arrêté pendant ce temps, précise le constructeur sur son blog. Les nouveaux modèles seront pour leur part équipés d'un dispositif empêchant tout accès à distance du système informatique du véhicule. Ce qui indique bien que le problème est sérieux.

Les modèles concernés sont les pick-up Ram 2013-2014, les Jeep Grand Cherokee 2014, les Dodge Durango 2013-2014, les Chrysler Viper 2014, les Jeep Cherokee 2014 et certains modèles de Chrysler 200 millésime 2015.

Source : LePoint